Écrivain - Philosophe - Intervenant social

La femme aux trois déserts

 

Par un concours de circonstances, une jeune fille, Mary, échoue en Amérique, l'Amérique de la fin du XIXe siècle sous l'emprise du mythe du Progrès. Mariée à un riche marchand, Mary cultive deux grandes passions: celle du pouvoir et celle de la liberté. Vient un jour où elle doit choisir entre les deux. Se déchire alors lentement un lambeau de sa vie, précisément celui qu'elle devait prendre afin de se trouver elle-même. Pendant ce temps, la lune, la mer, le vent laissent entendre que ce destin n'est pas uniquement celui de Mary...

 

Téléchargez un extrait de La femme aux trois déserts (PDF, 91 pages, 599 Ko)

Téléchargez la version anglaise The Woman's Choice (PDF, 155 pages, 723 Ko)
Cette traduction est une gracieuseté de Richard W. Clark

Ce qu'on en dit :

 

Pierre Cayouette, journaliste à l'Actualité, janvier 2006 : "Roman que j'ai lu avec un immense bonheur et que j'ai accueilli comme un baume, en cette époque où règne la culture du désespoir et du cynisme."

 

Pierre Cayouette, l'Actualité, Mars 2006 : "La femme aux trois déserts, se veut plus accessible... Ce roman s’adresse « Particulièrement aux jeunes adultes qui s’inquiètent de l’avenir et pensent que quelque chose doit changer dans nos valeurs et nos comportements. »

 

Pierre Monette, Entre les lignes, vol. 2, no. 1, automne 2005: "Jean Bédard se sert de son récit pour nous faire pénétrer au sein d'une société dont les valeurs s'abreuvent d'un étonnant cocktail d'aspirations hautement spirituelles et d'ambitions bassement arrivistes. Sa Femme aux trois déserts plonge au coeur d'un American Dream dont on est bien loin de s'être réveillé. Et nous convainc qu'un roman historique d'amour et d'aventure peut, avec bonheur, adopter comme décor les paysages du Nouveau Monde."

 

Valérie Lessart, Le Droit, jeudi le 9 novembre 2005: "Une réflexion riche, profonde, qui renvoie le lecteur à sa propre condition et exige de lui une grande ouverture d'esprit. Une réflexion qui, tout en revisitant une période révolue, n'en demeure pas moins hautement pertinente et d'actualité: l'Amérique qu'il dépeint dans La femme aux trois déserts n'est tout compte fait, pas si loin de celle que l'on connaît aujourd'hui..."

 

Marie Labrecque, Le Devoir, 11 décembre 2005 : "Le roman porte une vision critique, souvent décapante, du rêve sur lequel s'est construit l'Amérique moderne, d'une société qui a exploité esclavages et travailleurs pour faire tourner la machine du progrès industriel. Le texte comporte des éclairs de brillance, des perles..."

 

Marie-France Bornais, Journal de Québec, Dimanche le 27 novembre 2005 : "Le pouvoir et la liberté, deux mots fétiches de l'Amérique qui représentent en même temps ses contradictions, sont au coeur de La femme aux trois déserts..."

 

Marie Labrecque, Amazon.com. septembre 2005 : "Les romans du philosophe Jean Bédard se distinguent généralement par leur niveau d'intelligence, d'érudition et de réflexion. Des qualités qu'on retrouve dans La femme aux trois déserts, qui est probablement aussi le plus accessible de ses livres."

 

Uparathie, Planète Québec, vendredi le 4 novembre 2005 : "L'écriture demeure sublime dans les profondeurs les plus abyssales. Dès le premier chapitre, on est emporté par la beauté..."

 

Maria Coté, responsable de l'animation de la vie spirituelle dans une commission scolaire : "Ce livre est l'amour souffrant, la rencontre de la beauté et de la laideur humaine, c'est l'espérance et le désespoir face à l'humanité, c'est le grand mystère de l'homme."

 

Diane Roy, participante assidue aux séminaires annuels de philosophie : "Un roman qui est une lumière dans les ténèbres, une messe sur le monde d'une façon très personnelle..."

 

Katerine Caron, écrivaine : "Je suis entrée dans ton roman comme si j'entrais dans une maison qui m'était familière. Je me disais : mais oui, c'est tout à fait comme ça. Et puis la scène entre Pilate et Jésus est sublime..."